Mais c’est surtout de la maison que je veux parler.

Publié par Adeline Racaud & Camille Baroux

Arts visuels Design Graphisme

— Quelle forme était la maison?
— En forme de U.
— La maison était grande ou petite ?
— Grande, mais elle rapetissait parce que les murs se rétrécissaient.
— À cause de qui ils se rétrécissaient ?
— On ne sait pas encore.
— Il y avait quoi dans la maison ?
— Il y avait un passage secret pour aller dans le grenier et dans le grenier nous avons trouvé pleins de tapis, pleins de pulls, des livres et aussi nous avons trouvé un os d’humain, mais nous ne savons pas si c’est des vrais ou des faux.
— Il y avait comme dans toutes les maisons, que des meubles, des télés, des meubles, des toiles d’araignées, des araignées, des vipères, il y avait un coffre au trésor mais il était vide.
— Et il y avait beaucoup de poussière.

Nous avons imaginé et représenté la maison de la nouvelle Casa Tomada en niveau, en coupe, avec un kit de formes, motifs et couleurs puis enfin au sol, dans l’espace de l’école.

À l’intérieur de cette nouvelle « maison », nous avons rejoué les déplacements des personnages, les gestes, les rétrécissements, les bruits, transformant alors la nouvelle de Julio Cortazar en mise en scène.