ballade sonore

Les sons qui nous entourent

Publié par Stéphane Clor

Ces deux premières semaines étaient dédiées à l'expérimentation autour de notre perception des sons et sa traduction sous la forme de textes et de dessins.

Nous avons commencé par pratiquer sur nous-même une "auto-analyse sonore" afin de se rendre compte quels sons nous accompagnent au quotidien. Celle-ci a pris la forme de question comme "quel est le premier son que j'entends le matin?" ou encore "quel son me fait peur?". Nous avons aussi commencé à élaborer une carte sensible des espaces sonores du village. Une carte qui n'a pas pour but de décrire de façon concrète la géographie sonore du village mais plutôt ce que chacun de nous en perçoit.

Nous nous sommes aussi intéressés aux sons de notre quotidien à travers les objets. Chacun a ramené un peu de lui à travers des objets sonores provenant de sa maison. Nous avons eu par exemple "le collier de perle que maman portait quand elle était enceinte de ma sœur" ou  " le vielle harmonica de mon papy qui est mort depuis." Nous avons appris à les manipuler et nous avons découvert comment les enregistrer.

Par la suite nous avons voulu éprouver un peu plus la réalité en organisant une ballade sonore dans le village. Les enfants étaient par binôme, un guide et une personne les yeux bandés. L'expérience avait pour but de questionner notre perception des sons et notre mémoire. Rentrés à l'école nous avons rapidement consigné les sons que nous avons entendus ainsi que nos sensations.

Ces sons, ces sensations nous les avons ensuite transformés sous la forme de mots, puis de synonymes, d'adjectifs, d'onomatopées et de formes pour aboutir à des calligrammes qui sont autant d'odes aux sonorités qui nous entourent et nous appartiennent. Nous avons terminé nos premières séances là-dessus.

Ceci n'est qu'un bref résumé de ce que nous avons partagé lors de ces deux premières semaines de mon immersion dans l'école. Il y a eu bien plus de discussions, de réflexions, de rires et d'expériences que ces quelques lignes peuvent décrire.

 

 

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +