-

Dernier jour à Port-Vendres

Publié par Magdalena Bournot

Journal du projet

Au début, je ne voulais pas faire une présentation finale parce que je pensais que cela demanderait beaucoup d'énergie aux élèves et que ça nous enlèverait du temps de recherche artistique, ce temps qui est devenu si important pour nous. Mais les maîtresses et le reste des élèves sont très curieux et insistants. Nous avons donc improvisé une forme éclectique qui rassemblait un peu tout ce qu'on avait fait ensemble : il y avait des temps où chacun se présentait à travers sa danse et racontait différents épisodes de sa vie, avec des mots comme avec des gestes dansés ; mêlés à ces derniers, il y avait des temps d'improvisation en groupe où les élèves jouaient à être des Malinches, des Espagnols et des Indiens : les uns devaient inventer des langues pour communiquer comme Malinche, qui inventait au fur et à mesure, à travers la traduction, le dialogue qu'entretenaient ces deux cultures. Le public était ému, amusé et sans doute étonné de l'aisance avec laquelle ces enfants partageaient avec nous leur histoire, leur humour, leur capacité à jouer très sérieusement.

-
-
-

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +