Lire les lignes des cartes.

La lecture des plans.

Publié par Maauriac

Journal du projet

Pour les élèves, la lecture des plans n'est pas logique. L'idée est donc ici, d'explorer ce champs vierge pour nourrir un récit créatif. 

Pour appréhender leur ville rêvée, nous avons commencé par analyser la ville qu'ils connaissent, la ville de Vanves. J'ai longtemps hésité sur la manière dont j'allais leur faire réfléchir sur cette ville. Qu'est ce qui au premier coup d’œil représente une ville, comment cette représentation peut être suffisamment parlante pour des enfants ? Devrais-je choisir des photos des coins les plus connus, ou bien organiser des balades dans la rues ? J'ai finalement opter pour une première approche autour du plan de la ville. Une vue qui n'existe jamais que dans nos têtes. Les enfants ne sont pas vraiment coutumiers de la lecture en plan, cette vue d'oiseau sans perspective qui reflète une image d'une ville dont les contours sont pourtant si différents et pas aussi marqués quand on le vit depuis le sol. Mais les cartes ont une façon bien à elles d’entretenir avec le réel des rapports très étroits, et je suis fascinée par leur représentation. Elles nous permettent de visualiser à la fois le global et le particulier. D’être suffisamment précise pour comprendre mais également floue pour laisser la place à l'imagination. Elles sont schématiques, on a changé leurs échelles, on les a colorisés, on les a annotés, on les a ensuite remplies de logos et autres annotations illisibles. Le spectateur les juge d'en haut à travers une parfaite vue plongeante. On peut lire l'ensemble des éléments qui la constituent. D'un seul regard on observe alors : les routes sinueuses et nettes qui la tranchent de toutes parts, les cultures qui dessinent des motifs réguliers, ou encore l'altitude et la profondeur qui la rendent totalement abstraite. Cette représentation de l'espace va donc nous servir de base pour commencer à appréhender les éléments importants d'une ville. Nous utiliseront un seul document pour transmettre le plus d'informations sur cette ville.

Ensuite nous déciderons que la carte ne peut pas montrer plein de choses. Plutôt que de surcharger le dessin et de se perdre dans des représentations interminables, nous déciderons de rompre les proportions et de sortir de cette vue en plan en passant en maquette.

Les plans.

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +