la carte de France

Les années quatre-vingt, c'est pendant la guerre, non ?

Publié par Anne-Line Drocourt

Journal du projet
Cinéma et audiovisuel Installation Création sonore , Documentaire

Aujourd'hui, je vais "présenter" les 329 cartes postales d'Odette aux enfants : un mélange d'excitation, de solennité et d'appréhension.

Est-ce une matière qui les intéressera, leur parlera ? Comment susciter chez eux l'émotion que j'ai à les manier, les fouiller ? Comment les intégrer à ma propre recherche ?

La carte de la France est étalée par terre, dans la salle de garderie.

Où sommes-nous ?

"Au centre de la France !" "Au centre du monde ! " "Jeu-les-Bois !"

Avez-vous reçu ma carte ? D'où venait-elle ?

"Du bord de la mer !"  " T'es venue de loin..."

On cherche Jeu-les-Bois sur la carte, ne le trouve pas. Une gommette rose tiendra lieu de territoire, dans le triangle que dessinent Châteauroux/La Châtre/Argenton. On place Marseille, sous une gommette bleue.

Puis l'on s'interroge : qu'est-ce qu'une carte postale ? à quoi ça sert ? qui en a déjà écrit ?

On dessine, complète au tableau une carte postale géante : l'adresse, le timbre, l'écriture, et le verso : une photo, une image, un dessin...

Pourquoi se donne-t-on des nouvelles ?

la carte postale géante

Puis, on se constitue en équipes : les détectives Pika Pika, les Inspecteurs Gadget, les Inspecteurs Pikachu et les Flocons Blancs vont mener l'enquête.

En entendant le mot "enquête", ils songent meurtre, assassin, police...

Je rassure les uns, déçois les autres ; ici, il s'agira de prénoms, d'heures perdues, de cachets effacés et d'inconnus.


Chaque groupe s'empare de plusieurs cartes dont j'ai fait une sélection sur le sol de la salle de lecture : il y a une certaine fébrilité chez eux qui me ravit.

Puis ils s'éparpillent dans toute l'école : certains restent sur le sol, d'autres retournent à leur table de travail, ceux-là investissent la garderie, ceux-ci un recoin derrière une barricade de tables.

Avec mon micro, je m'incarne journaliste, vivote d'un groupe à l'autre.

"Mais c'est la même personne !" "Elle dit que c'est bientôt la rentrée, donc ça peut pas être une adulte alors !" "1964, c'est beaucoup trop vieux..." "Portugal, le pays, Amarante, la ville..." "Peut-être que Jean-Marc c'est son enfant !" "1984, c'est l'année de naissance de ma maman" "1980, c'est pendant la guerre, non  ?"

Prochaine étape : une frise géante avec nos anniversaires, les anniversaires de nos parents, les faits d'histoires et les micros-évènements qui jalonnent la vie d'Odette, mais aussi les nôtres.

les cartes d'odette

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +