Ateliers en pause - Parenthèse virtuelle (I)

Ateliers en pause - Parenthèse virtuelle (I)

Publié par Pauline Bailay

Journal du projet

Quelques jours avant de retourner à Pérouse, nous avons été contraint.e.s d'annuler notre venue, confinement oblige. D'un commun accord avec l'enseignante Mme Tourdot, nous avons décalé les ateliers.

Le confinement a été prolongé, nous avons à nouveau annulé notre venue.

Au fil des jours, nous avons compris qu'il nous serait impossible de retourner à l'école de Pérouse avant un long moment.

Il nous a alors fallu ruser, trouver des astuces pour continuer de transmettre et partager avec les élèves notre projet sans être présent.e.s physiquement. Le format "d'atelier par correspondance", à faire à la maison avec peu de moyens, nous est apparu comme la forme la plus juste pour continuer le projet tous ensemble, tout en s'adaptant au quotidien de chaque élève.  

Courant avril, nous leur avons donc envoyé deux ateliers à faire à la maison. Deux mini-projets ludiques à réaliser en autonomie, dans la continuité de nos précédents ateliers sur "l'habitat vernaculaire" et "La maison du futur", et suffisamment ouverts pour que chaque élève puisse s'approprier les consignes.

Le premier atelier, intitulé "Formes de maison, Maisons en forme", consiste ainsi à imaginer de manière débridée des formes de maison extraordinaires. Le but est d'oublier les formes archétypales des maisons (quatre murs + un toit + une cheminée...), et d'aboutir à de nouvelles architectures imaginaires grâce à un protocole générateur de formes.

Voici un extrait de l'introduction à cet atelier :

"Tu te souviens des ateliers précédents : nous avions fait un petit tour du monde des maisons, et avions découvert des habitats traditionnels très différents en fonction des pays.
Une maison sur pilotis en bois et en papier au Japon, des yourtes en feutre de laine en Mongolie, de grandes structures oblongues en terre reliées les unes aux autres au Cameroun... Nous nous étions rendu compte que le climat, la géographie, la faune, la flore d’un lieu sont autant de facteurs qui influencent les hommes et les femmes pour bâtir leurs maisons.
Lors de l’atelier suivant, tu avais pioché des cartes (une carte «lieu», une carte «climat» et une carte «habitant») et tu avais imaginé ta propre maison en t’adaptant à ces contraintes.
Pour ce nouvel atelier à faire à la maison, nous te proposons un petit exercice pour continuer à imaginer des habitats «décalés». Pour cela, nous allons utiliser un générateur de formes de maisons !
Le but est d’oublier l’image classique que nous avons de la maison ou de l’immeuble (quatre murs et un toit, un carré surmonté d’un triangle, une forme rectangulaire avec des fenêtres...) et de dessiner toutes sortes de formes nouvelles qui sortent de l’ordinaire..."

Atelier Formes de maison - Maisons en forme

La maison de Nathan

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +