Retour à Chevinay

Publié par Donia Ouertani

Journal du projet

Après de longues semaines de travail à distance, nous avons enfin pu organiser à nouveau des interventions en classe ! J'avais hâte de pouvoir y retourner et de pouvoir revoir les élèves et l'équipe enseignante. Notre dernier atelier porte sur les utilisations possibles de l'eau non potable.

En arrivant au village, c'est un peu comme s'il y avait eu une ellipse. Tout d'un coup, tout est redevenu comme avant le confinement, comme si rien ne s'était passé. Le calme, les murs de pierre et les beaux paysages vallonnés étaient présents, le soleil en plus. Bien entendu, en arrivant à l'école, je me suis bien rendue compte que des changements avaient eu lieu. Distance, nettoyage précis et rigoureux, cantine dans la cour, masques et autres mesures barrières ont dû être respectées. Il n'a pas été simple d'organiser cet atelier avec ces contraintes là, mais la maîtresse m'a bien épaulé pour que tout se déroule au mieux !

 

Avec les élèves, nous avons pris un temps pour reparler du projet, de ce qui s'était fait pendant le confinement et de nos ressentis par rapport à la situation. Puis, nous avons pu aborder le sujet qui allait nous occuper pendant les jours qui suivirent : utiliser de l'eau non potable dans l'habitat. Comment l'utiliser ? Existe-t-il déjà des usages ? Quels objets pourrait-on imaginer ? Nous avons mis en commun toutes les idées puis chacun a travaillé de manière plutôt individuelle cette fois-ci sur l'un des usages évoqués. Quelques exemples possibles d'usages de l'eau non potable trouvés : arroser les plantes, abreuver les oiseaux, faire fondre au bain-marie, rafraîchir des bouteilles (système de dame-jeanne), nettoyer les animaux, nettoyer la voiture...

A partir d'une idée, le travail sur les objets était lancé ! La première étape pour chacun a été de représenter l'idée de son objet par le dessin.

élèves en plein travail

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +