À propos du cinéma

À propos du cinéma

Publié par Pauline Lecerf

Journal du projet

Où on raconte nos idées de diffusion

Écouter dans le noir

Nous avons fait connaissance avec l’équipe du cinéma de Bar-sur-Aube. "Le Vagabond" a été repris par une équipe de quatre jeunes, Costanza, Sara, Raphaelle, et Romain. Ils ont décidé de proposer à la fois une programmation Art et Essai mais d’aussi de passer des blockbusters.
Ça été une très belle rencontre, ce sont des gens passionnés par ce qu’ils font et qui essayent vraiment de penser leur cinéma comme un espace de rencontre et de discussion. Ils ont accepté qu’on fasse une séance de diffusion de notre pièce dans la grande salle du cinéma, en invitant les enfants mais aussi les parents et les baralbins interessés.
Toute une aventure, d’abord il a fallu qu’on finisse la pièce, d’accord, puis on a dû apprendre à faire correspondre une pièce pensée en stereo à un système son de cinéma, dolby digital surrond 5.1. Ce qui ne se fait pas en deux coup de cuillers à pot ! Le résultat qu’on a obtenu avait des déséquilibres, parce qu'on apprenait en faisant. Mais l’émotion d’entendre notre travail d’un coup se déployer dans ce grand espace donne envie de continuer et de réessayer. Avec le 5.1, on peut imaginer une vraie spatialisation du son, ce qui donne un côté très immersif, que ne propose pas la seule écoute radiophonique.
A la diffusion, les gens étaient très surpris d’aller au cinéma et qu’il n’y ait aucune image, surpris même déboussolés pour certains. Même si le noir n’était pas tout à fait complet, c’est une situation inhabituelle et, on s’en rends compte maintenant, à bien introduire. Si nous le refaisons, nous aimerions penser un discours d’accroche pour graduellement emmener les gens à se laisser aller à l’écoute. Une autre chose aussi, nous avons choisi de laisser l’écran de cinéma faiblement éclairé, ce qui a créé une situation que nous n’attendions pas mais qui nous a bien plu : quand les gens bougeaient dans la salle, on voyait leurs ombres se projeter dans la salle, il y avait donc une « image »  à l’écran, celles des personnes en présence en train d’écouter et de se déplacer. Pas mal franchement !

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +