1ere rencontre

1ere rencontre

Publié par Adrien Garcia

Journal du projet
Arts numériques Arts visuels Design Design sonore et composition

Comment la 1ere rencontre avec l'équipe pédagogique et les élèves m'amena à complètement revoir mon projet (d'un point de vue de la thématique de l'oeuvre et du content et du déroulement des ateliers).

Projet initial

Dans le cadre du projet création en cours, je voulais initialement concevoir une installation audiovisuelle interactive incitant les élèves à se questionner sur l’impact des nouvelles technologies numériques sur leur rapport à eux-mêmes, aux autres et au monde. Je pensais en effet travailler avec des élèves de CM2/6e, et il me semblait donc pertinent de les amener à s’interroger sur leurs perceptions et leurs usages des nouvelles technologies, ces dernières étant véritablement au cœur de leur vie et étant pour eux des vecteurs majeurs de construction identitaire, d’expression et de communication.

En parallèle à la conception de cette installation, j’avais comme idée de proposer des ateliers autour de l’appropriation des nouveaux outils technologiques : initiation à la programmation et à l’écriture d’algorithme, initiation à la MAO (musique assistée par ordinateur), etc.

1ere rencontre

Lors de ma 1ere rencontre avec l’équipe pédagogique de l’école de Jettingen (68) et des élèves, il est toutefois clairement apparu que ce projet (en ce qui concerne l’œuvre réalisée et les ateliers proposés) n’était pas du tout adapté à l’âge des élèves : j’allais travailler avec une seule classe regroupant une vingtaine d’élèves allant du CE1 au CM2.

De plus, je me suis rendu compte que mon projet initial n’intégrait pas vraiment les élèves de manière concrète : bien sûr, à travers nos échanges, ils allaient m’inspirer dans la conception de ce projet, mais finalement, ils ne participeraient pas à sa réalisation directe.

C’est pourquoi j’ai proposé un autre projet à l’équipe pédagogique : un projet permettant aux élèves de participer à la réalisation de l’œuvre de manière bien plus directe et concrète et reposant sur un ensemble d’ateliers beaucoup plus stimulants et enrichissants pour eux et bien plus adaptés à leur âge.

Il s’agit toujours d’une œuvre numérique audiovisuelle et interactive. Toutefois, l’école se situant en milieu rural, entourée de nature, il me semblait plus pertinent de proposer un projet ayant pour thème nos relations avec notre écosystème, notre coévolution symbiotique avec ce dernier.

Pour ce nouveau projet, tout le contenu, c’est à dire les différents éléments visuels et sonores de l’installation vont être réalisés par les élèves : ils dessineront tous les éléments visuels, interpréteront et enregistreront tous les éléments sonores. Ainsi, ils seront vraiment au cœur du processus créatif. Pour ma part, je réaliserais toute la partie algorithmique qui permettra de donner vie aux éléments qu’ils auront réalisés afin de créer un écosystème cohérent et interactif.

P.-S.

Après trois jours d’atelier, je me rends compte que mon projet initial n’aurait vraiment pas été adapté aux élèves et finalement à la raison d’être de cette résidence, et que ce nouveau projet est définitivement bien plus pertinent pour les élèves, pour l’équipe pédagogique et pour moi même. Les élèves sont extrêmement impliqués. Les maîtresses sont d’ailleurs étonnées que certains élèves qui sont généralement assez renfermés se mettent à prendre la parole et poser des questions extrêmement pertinentes.

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +