Mont Vireux

Caduc, aigle, fourmi

Publié par Anouk Lejczyk

Journal du projet

Troisième et dernier jour de notre première semaine ensemble, nous sommes à nouveau passé.e.s entre les mailles des filets pluvieux. Direction le Camp romain sur le Mont Vireux, carnets et crayons dans les poches.

3 consignes de prise de notes :

1) Caduc : se dit de tout organe qui tombe, annuellement ou au cours de la vie. (définition du Larousse) - en écho à la lecture de Ponge de la veille : la forêt comme "temple de la caducité"

insectes, branches, animaux, arbres, mousses, glands, une épine de hérisson, la pollution, humains et écorces, l’eau, l’air, la terre, grillage, fruits, panneaux, buissons, des murs en pierre, des champignons, feuilles, herbes, fleurs, pommes de pin et graminées, la coquille des glands, la peau des orvets, gouttelettes, brindilles, lanternes, des crottes de chevreuil, un bébé escargot.

2) dans la peau d'une fourmi

Il y a des montagnes pierres ou cailloux, des arbres branches, des forêts villes.

Je vois une araignée, une petite sauterelle, beaucoup des feuilles mortes et de nombreux champignons qui me servent de parapluies et de parasols.

Le mur est immense. Les branches tombent par milliers. Les arbres sont remplis de feuilles. Un arbre est tombé ça peut me servir de maison, la nuit va bientôt tomber et absorber la forêt. Il y a des bruits de partout je dois être sur un territoire ennemi.

Une immense araignée a failli me manger, la vie d’une fourmi est difficile et dangereuse mais je résiste. Si vous lisez ceci c’est que je suis maintenant collé à la semelle de la chaussure du petit Jimmy.

3) dans les yeux d'un aigle

On vit nos vies, on mange des insectes et des souris. On fait nos besoins sur les humains. On vit dans les arbres. Et on survole ce qu’on veut.

plein d’arbres, plein de maisons, plein d’humains, je mangerai des insectes, des feuilles toutes petites, des branches, plusieurs nids, j’attaquerai les oiseaux

L’hiver est froid et dur, les tempêtes et le blizzard. Les proies sont de plus en plus rares. J’ai faim et j’ai froid. Heureusement un mulot est sorti de son terrier, je l’ai attrapé de justesse. Bon il n’était pas très gros mais c’est mieux que rien. La soif est aussi un problème. Les lacs, les rivières, les fleuves… sont gelés.

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +