Une maison au bord du monde

Peindre les paysages de demain

Publié par Garance Coquart-Pocztar

Journal du projet

La séance précédente, les enfants avaient donné vie aux paysages fantasmés du Orbey de 2120 grâce à des collages.

Ces derniers ont pour but de servir d'esquisse au travail de peinture permettant de réaliser les décors de notre film.

Armé·es d'un vidéo-projecteur, nous nous sommes attelés à la création d'énormes décors peints. Dans un premier temps, les enfants "décalquaient" leur collage, puis se sont mis à les peindre, en travaillant par petits groupes.

 

L'atelier est l'occasion pour les enfants d'expérimenter la peinture à grande échelle, l'idée étant que chaque peinture puisse servir de fond à une scène en cadrage rapproché-poitrine.

Le passage du collage à la peinture permet de créer encore de nouveaux types de paysages, plus abstraits, plus oniriques.

 

Les peintures, comme les collages, m'apparaissent avoir des qualités plastiques non-négligables, et il m'apparait évident maintenant que le film se déroulera avec ces deux types de toile de fond.

 

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +