#session 2, Cinéma à St Sernin Sur Rance

Ecrire ensemble

Publié par Jade Gomes

Journal du projet

Après discussion, les élèves de l'école décident d'organiser collectivement une projection d'un film en super 8 pour montrer aux gens du village cette matière sur laquelle nous travaillons.

Je leur propose un catalogue de films fabriqués collectivement, dans des conditions semblables aux nôtres.

Aurélie, la maîtresse, montre les films en classe puis une réunion a lieu entre élèves. La décision est enfin prise ! On me rapporte que tout le monde est d'accord à part trois personnes indécises. Ce sera "Anomalies", un film des Scotcheuses, un collectif protéiforme qui fabrique des films en super 8 sur des lieux de luttes politiques avec des gens en lutte. Anomalies est un film sur la résistance de plusieurs éleveurs et éleveuses à un contrôle de leur troupeau. Les images de brebis et de vie à la ferme rappellent à certain.es un environnement proche. L'humour que contient le film séduit aussi les enfants.

La classe contacte la mairie pour emprunter la salle communale. Ce sera pour la prochaine session, le 31 Mars. Il s'agit alors de créer une affiche, réfléchir collectivement comment présenter le film, quelles questions il pose et pourquoi pas, tenter d'inviter un.e de ses réalisateurs ou réalisatrices.

Nous n'oublions pas notre projet commun qui s'oriente de plus en plus vers une interprétation libre de la vie de "Victor, l'enfant sauvage de l'Aveyron", retrouvé à l'aube du XIXè siècle à l'orée du village. Cet enfant eut un destin célèbre. Après avoir été capturé aux abords de St Sernin, il fut envoyé à Paris pour être pris en charge par un médecin spécialisé dans l'étude des personnes sourdes et muettes. Exposé sur la place publique puis éduqué par le docteur Itard, il fut ensuite délaissé par celui-ci qui ne réussit jamais à lui inculquer ce qu'il souhaitait.

Nous travaillons sur les épisodes de cette histoire qui questionnent le plus les enfants. La mise en scène commence avec les premiers textes, les premiers storyboards. Les enfants couchent sur le papier les images qu'ils ou elles ont dans la tête.

Nous imaginons des jeux pour faire émerger l'écrit.

 

SCENARIO de la classe

Le 10 Mars 2020

Scène 1.

Enfant illégitime, il était une fois un fils illégitime d'un homme riche qui demande à son voisin cruel de s'en débarrasser. Il accepte et prend l'enfant pendant la nuit. Il l'égorge à moitié et eut pitié de l'enfant. Il le laissa dans la forêt pensant que les loups allaient le manger.

En grandissant sa blessure a guéri et les loups l'ont pris pour l'un des leurs. Quand il fut grand, il quitta les loups pour vivre seul. Il mangeait les récoltes alors que les récoltes se faisaient rares.

Les chasseurs le récupérèrent puis les gendarmes (anachronisme ?) le confièrent à une veuve qui l'appela Joseph. Mais il s'échappe et retourne dans la forêt. Il reprend sa vie d'avant et il est revu dans l'atelier rural à Poustomy. Les gendarmes sont revenus et l'ont capturé et l'ont confié à Docteur Itard qui soigne les sourds et muets. Il s'adapte et commence à participer. Le docteur lui fait faire des exercices puis il est envoyé à Paris et c'est ici qu'il mourrut vers 40 ans en 1840.

Mais il y a une autre hypothèse: comment l'évoquer ?

Enfant d'une famille pauvre, ses parents n'avaient pas assez d'argent pour le nourrir et l'auraient abandonné.

Scène 2.

Vers ses deux ans Victor a été abandonné dans une forêt où une louve l'a adopté et éduqué comme son propre enfant. Elle lui faisait la toilette, le nourrissait, lui apprenait à chasser. Elle lui apprenait à hurler, lui apprenait à se défendre, à trouver de l'eau, à flairer les animaux. Elle lui apprenait la vie en meute, à se repérer dans la forêt grâce aux odeurs des animaux, à se faire une tanière.

Scène 3.

St Sernin Sur Rance

Victor arrive, traverse le pont. Il voit le panneau St Sernin. Il ne sait pas lire. il rentre dans le village. Une dame le voit, le prend chez elle. Il ne mange rien à part des glands, des châtaignes, des noix et des patates. Ensuite, il allait s'asseoir et dormait. Un monsieur le prend en charge. Il s'appelait Jean Jacques Constant St Estève. Il l'envoie à St Afrique dans un orphelinat, il est ensuite envoyé à Paris.

Scène 4.

L'éducation

On entend le son des cubes qui tombent dans la boite.

Victor, met les cubes dans la boite.

"Victor, le rond va dans le rond et le carré dans le carré.

- Victor, fais des efforts, sinon, dans le placard !"

Victor en train de travailler ne réussit pas. Itard à côté de lui est à table.

Le docteur Itard demande à Victor de poser ses doigts sur la table et lui tape sur les doigts avec une règle.

"Compte jusqu'à deux !

Victor répond: Oh, Oh"

Scène 5.

Un hiver, alors que Victor avait une mauvaise santé il attrapa le virus de la grippe. Le docteur essayait de le soigner mais il en mourut. Cela se passe à Paris, à l'extérieur, quand Victor attrape la maladie. Il est dans la chambre quand le docteur Itard essaie de le soigner.

Il est aussi dans la chambre quand il meurt.


 


 


 

storyboard, S1

l'arrivée de Victor à St Sernin

Scène 1

Scène aditionnelle pour ses effets spéciaux

la tentative d'assassinat de Victor

Scène additionnelle

storyboard, S4
Scène 4

L'éducation