discours_débat_dessin_création_en_cours_Héloïse_Dravigney

On s'imagine, on se projette, on parle FORT et puis on dessine

Publié par Héloïse Dravigney

Journal du projet

On a commencé à écrire nos envies et nos souhaits, on a cherché comment les mettre en valeur graphiquement pour donner l'envie à d'autres de les lire. Il est maintenant temps d'ouvrir la bouche et d'expérimenter chaque étape de la prise de parole devant un public.

On a d'abord fait des petits exercices de mise en voix, on s'est mis à chuchoter, tout près les uns des autres et puis plus loin, jusqu'à traverser la classe avec nos murmures. On s'est dit bonjour et au revoir de très loin. On a crié ensemble pour faire trembler les murs. Et puis enfin, on s'y est mis, un par un, à déclamer nos envies et nos souhaits à un public lointain, debout, très droit, en y mettant toute la confiance en soi que l'on pouvait. Et puis debout sur la chaise, on a pris de l'ampleur, on a gagné en charisme. Et puis debout sur la table, on avait la classe pour soi et on l'a enveloppé de nos voix puissantes.

"Tu sais depuis qu'on a fait les exercices où on prenait la parole, j'ai beaucoup moins peur de lever la main pour répondre aux questions, c'est fou."

"J'ai hâte de passer pour la poésie demain, je vais appliquer tout ce qu'on a dit, ça va tout changer,  je vais me tenir bien droite et regarder mon public dans les yeux."

Avec les CM1/CM2, la maîtresse qui a de nombreuses années de théâtre derrière elle, a corsé l'exercice en ajoutant une contrainte musicale : Beethoven a accompagné nos discours, d'abord légèrement, puis de plus en plus intensément, il a fallu pousser nos voix pour se faire entendre, plus fort et ENCORE PLUS FORT mais sans crier, jamais.

 

Bien épuisés par nos performances vocales, nous avons alors essayé, en passant par le dessin, de s'imaginer en train de faire preuve d'éloquence devant un public conquis.

Après une petite conférence sur l'histoire du design, des matériaux et des techniques de constructions, nous avons commencé notre tout premier exercice en tant que designer en herbe. Un croquis d'intention avec le détail des matériaux utilisés. Une contrainte majeur : ON DOIT VOUS VOIR DE LOIN, soyez les plus imposants et lumineux possibles.

Imaginez vous, prennant héroïquement la parole devant une foule de 1000 personnes

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +