Réseau en fil imaginaire

Réseau en fil imaginaire

Publié par Simon Riedler

Architecture Installation Sociologie Scénographie urbaine

4ème séance

Pour cette dernière séance avant notre départ, nous sortons avec les élèves sur le terrain de sport de l’école. Le protocole sanitaire proscrit toujours les contacts physiques entre les élèves, alors le fil est toujours invisible. Emerge de ces séances une ébauche de chorégraphie d’une danse participante au réseau en fil, sans fil.

Nous commençons par des exercices individuels des mouvements de la danse participante, reprenant les gestes retenus par les enfants à partir des vidéos d’Amérique latine.

Gestes

Nous invitons les élèves à imaginer et jouer des scènes du futur réseau en fil de Pouillenay. Certains se transforment en fontaine, d’autres en photographes… Nous les guidons vers des situations telles cette scène d’un monsieur énervé que les fils empêchent d’aller travailler et qui commence à les couper...

Réseau en fil imaginaire

Rendez-vous est pris pour le mois d’octobre pour notre retour à Pouillenay et l’expérimentation du réseau en fil dans le village ! A la recommandation générale, le fil choisi est la ficelle bleue utilisée par les agriculteurs pour ficeler les round-ballers de paille et de foin.

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +